Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Stéphane Arguillère

Stéphane Arguillère

Études, réflexions et souvenirs sur les religions tibétaines

Table du Phyogs bcu'i mun sel, commentaire du gSang-ba snying-po, III

                            2.3.1.1.2.2.2.2.    Sens du texte — p. 437
                          2.3.1.1.2.2.2.2.1.    Explication abrégée des offrandes de Samantabhadra
                          — p. 437
                          2.3.1.1.2.2.2.2.2.    Explication développée de la nature de chacun des 
                          ma
ndala — p. 438
                             La nature des mandala du support — p. 438
                                        *. Les mandala paisibles — p. 439
                                             a. Mandala (tshom-bu) à cinq parties
                                             b. Mandala à trois parties (p. 440)
                                             c. Mandala à une seule partie (id.)
                                        **. Les mandala terribles — p. 441
                                    Les étapes de la pratique — p. 441
                                        *. Mandala (tshom-bu) à une seule partie — p. 441
                                        *. Mandala à trois parties — p. 443
                                        *. Mandala à cinq parties — p. 443
                                        *. Mandala du vajradhâtu — p. 444
                     2.3.1.1.2.2.3.    Divers aspects des moyens d'accomplissement — p. 445
                    2.3.1.1.2.2.3.1.    Les membres du samâdhi — p. 445
                    2.3.1.1.2.2.3.2.    Comment pratiquer — p. 445
                    2.3.1.1.2.2.3.3.    Quand pratiquer — p. 446
           2.3.1.1.3.    Résumé conclusif — p. 448
         2.3.1.2.    Explication détaillée des [divers] aspects (yan-lag) de cette [phase de
         développement] — p. 449
             2.3.1.2.1.    Cohérence du sens — p. 449
                2.3.1.2.2.    Explication du sens du texte — p. 449
                   2.3.1.2.2.1.    Explication générale du recueillement du ganapujâ et de ses
                   bienfaits — p. 450
                      2.3.1.2.2.1.1.    Abrégé — p. 450
                      2.3.1.2.2.1.2.    Explication développée — p. 450
                         2.3.1.2.2.1.2.1.    Cinq aspects — p. 450
                            Le samâdhi de la danse et ses bienfaits — p. 450
                                  Le samâdhi des chants et ses bienfaits — p. 451
                                  La mudrâ des bijoux et des vêtements — p. 452
                                  La mudrâ de la nourriture et de la boisson — p. 453
                                  Le samâdhi de la mudrâ d'union et libération — p. 453
                              2.3.1.2.2.1.2.2.    Explication détaillée des fruits de la pratique du ganapujâ
                         — p. 454
                             2.3.1.2.2.1.2.2.1.    Généralités sur les vidyâdhara — p. 454
                                Étymologie — p. 454
                                       Présentation générale des subdivisions — p. 454
                                       Explication détaillée de leur nature — p. 456
                             2.3.1.2.2.1.2.2.2.    Sens du texte — p. 461
                                 *. Les causes de l'obtention de [l'état de] vidyâdhara — p. 462
                                        **. Les fruits circonstanciels obtenus grâce à ces [causes] — p. 462
                                        ***. Le fruit ultime obtenu en allant jusqu'à leur terme — p. 465
                                   2.3.1.2.2.1.2.3.    Conclusion récapitulative sur le mandala support du
                             ga
napujâ, grand condensé universel — p. 466
                                2.3.1.2.2.1.2.3.1.    Exposé de la manière de “développer” et
                                d'“achever” Samantabhadra — p. 466
                                    *. La manière de méditer proprement dite — p. 466
                                           **. Démonstration de la correction ('thad-pa) de cette [manière de méditer]
                                           — p. 467
                                       2.3.1.2.2.1.2.3.2.    Comment de cette manière on accomplit tous
                                les mandala — p. 469
                                 2.3.1.2.2.1.2.3.3.    Comment on n'est pas revêtu de fautes subtiles
                                 — p. 469
           2.3.1.2.3.    Résumé conclusif — p. 470
       2.3.2.    La phase d'achèvement [par laquelle] on accède au sens essentiel — p. 471
          2.3.2.1.    Cohérence du texte — p. 471
          2.3.2.2.    Explication du texte — p. 471
             2.3.2.2.1.    Comment le sens secret se trouve dans l'esprit du maître — p. 471
                 2.3.2.2.1.1.    Définition du sens — p. 471 [ce chapitre comporte, pp. 473 sqq.,
                 tout un développement sur les écoles philosophiques brahmaniques et
                 bouddhiques, y compris les doctrines spécifiquement tantriques.
]
                 2.3.2.2.1.2.    Exposé de la manière dont ce sens repose dans un certain (gang
                 na
) Élément (dbyings) — p. 480
                 2.3.2.2.1.3.    Qui est celui qui enseigne ce sens sans erreur ? — p. 480
              2.3.2.2.2.    Exposé détaillé de la grande complétude naturelle — p. 481
                 2.3.2.2.2.1.    Exposé proprement dit du profond sens essentiel — p. 481
                    2.3.2.2.2.1.1.    Abrégé — p. 481
                       2.3.2.2.2.1.1.1.    Les expédients, ou la phase de développement — p. 481
                       2.3.2.2.2.1.1.2.    Le discernement, ou la phase d'achèvement — p. 482
                       2.3.2.2.2.1.1.3.    La non-dualité [d'expédients et de discernement], ou la
                       phase de claire lumière — p. 482
                    2.3.2.2.2.1.2.    Développement — p. 483
                       2.3.2.2.2.1.2.1.    Extérieurement, la phase de développement — p. 483
                          2.3.2.2.2.1.2.1.1.    La décision par la vue [lta-ba, doctrine] — p. 483
                          2.3.2.2.2.1.2.1.2.    La mise en pratique par la méditation — p. 485
                       2.3.2.2.2.1.2.2.    Intérieurement, la phase d'achèvement — p. 486
                          2.3.2.2.2.1.2.2.1.    Généralités — p. 486
                             *. La voie des expédients (thabs-lam) — p. 486
                                          ° Entraînement des souffles, porte supérieure — p. 487 [a. la nature dont il s'agit
                                             de prendre connaissance (p. 487) ; b. ce que l'on pratique une fois que l'on a
                                              compris cela (p. 488, en trois parties)].
                                          ° Entraînements des gouttes, porte inférieure — p. 489
                                              a. La nature qu'il s'agit de connaître - p. 489
                                              b. Ce que l'on pratique une fois que l'on a compris cela - p. 495.
                                          ° La méditation de candalî, qui en est l'auxiliaire — p. 495
                                   *. La voie de libération (grol-lam) — p. 496
                                          ° Les apparences ou le recueillement de la divinité — p. 496
                                          ° La vacuité ou le recueillement de siccéité — p. 496
                                — Sens du texte — p. 497
                                                 *. La manière de méditer sur le sens du délice-vide — p. 497
                                                 *. Le résultat ('bras-bu) — p. 498
                       2.3.2.2.2.1.2.3.   Secrètement, la phase de claire lumière — p.
                          2.3.2.2.2.1.2.3.1.   Généralités — p. 498
                             *. La nature de la claire lumière, qu'il s'agit de connaître — p. 498
                                   *. Ayant compris cela, comment pratiquer — p. 500 [instructions pour la méditation
                                   de la grande complétude dans l'obscurité ; noter, p. 502, un passage de l'Avatamsaka-
                                   sûtra
, glosé dans le sens des pratiques visionnaires du thod-rgal.]
                          2.3.2.2.2.1.2.3.2.   Sens du texte — p. 511
                             *. La reconnaissance de la claire lumière de la base — p. 511
                                   *. La reconnaissance des visions de connaissance principielle du chemin — p. 511
                                   *. Le fruit — p. 513
                                   *. Conclusion récapitulative — p. 514
             2.3.2.2.2.2.    En quel sens [cet enseignement] est supérieur à [tout] autre — p. 515
              2.3.2.2.2.2.1.    La grandeur de l'adepte qui le pratique — p. 515
              2.3.2.2.2.2.2.    La grandeur de la voie ou méthode d'accomplissement — p. 516
                 2.3.2.2.2.2.2.1.    [Cette voie est] le résultat des [autres] voies — p. 516
                 2.3.2.2.2.2.2.2.    Comment elle est la “trace du passage” de tous les Vainqueurs
                 [c'est-à-dire, comme elle est le chemin que tous ont emprunté pour parvenir
                 au but] — p. 516
                 2.3.2.2.2.2.2.3.    Qu'elle est la voie [parcourue] par tous les yogin — p. 516
                 2.3.2.2.2.2.2.4.    En quel sens elle est éminemment supérieure aux véhicules de
                 la cause — p. 517
              2.3.2.2.2.2.3.    Qu'il n'est point de voie qui soit supérieure à celle-ci — p. 517
           2.3.2.2.2.3.    Explication [des caractéristiques] du disciple qualifié (snod) — p. 519
              2.3.2.2.2.3.1.    Le disciple qualifié à qui l'on dispensera [l'enseignement]
              — p. 519
              2.3.2.2.2.3.2.    Qu'il ne faut pas l'enseigner à des disciples non qualifiés — p. 520
              2.3.2.2.2.3.3.    Résumé conclusif — p. 521
        2.3.2.3.    Le fruit, ou l’éloge de la nature des Corps et des connaissances
        principielles — p. 521
           2.3.2.3.1.    Démonstration de la cohérence [du propos] — p. 521
           2.3.2.3.2.    Explication du sens du texte — p. 521
              2.3.2.3.2.1.    Eloge général des cinq Corps et des cinq connaissances principielles
              — p. 522
                 2.3.2.3.2.1.1.    Le clan du vajra, lié au corps — p. 522 [explication des chants]
                 2.3.2.3.2.1.2.    Le clan du lotus, lié à la parole — p. 523
                 2.3.2.3.2.1.3.    Le clan du Buddha, lié à l’esprit — p. 523
                 2.3.2.3.2.1.4.    Le clan du joyau, lié aux qualités — p. 524
                 2.3.2.3.2.1.5.    Le clan de l’action, lié aux activités — p. 524
              2.3.2.3.2.2.    Eloge particulier des souverains (dbang-phyug) mâles et femelles des
              mandala — p. 525
           2.3.2.3.2.3.    Résumé conclusif — p. 526
     2.3.3.      Présentation du mandala de la révélation (mngon-par ’byung-ba) des
     [divinités] irritées — p. 526
        2.3.3.1.    La base, ou la manière dont la nature spontanément établie se manifeste
        [sous la forme du] mandala des [divinités] irritées — p. 526
           2.3.3.1.1.    Généralités — p. 527
              2.3.3.1.1.1.    Les [divinités] irritées du Fond spontanément établi — p. 527
              2.3.3.1.1.2.    Les [divinités] irritées émanées des [premières], présentées en détail
              — p. 530
              2.3.3.1.1.3.    Définition récapitulative — p. 533
                 2.3.3.1.1.3.1.    Définition des mandala — p. 533
                    2.3.3.1.1.3.1.1.    Présentation d’une objection — p. 533
                    2.3.3.1.1.3.1.2.    Réponse à cette objection — p. 533
                 2.3.3.1.1.3.2.    Définition de Rutra [Rudra] — p. 535
                    2.3.3.1.1.3.2.1.    Présentation d’une objection — p. 535
                    2.3.3.1.1.3.2.2.    Réponse à cette objection — p. 535
                 2.3.3.1.1.3.3.    Définition du temps et du précepteur — p. 541
                    2.3.3.1.1.3.3.1.    Identité ou différence du temps — p. 541
                       2.3.3.1.1.3.3.1.1.    Présentation des objections — p. 541
                       2.3.3.1.1.3.3.1.2.    Réponse — p. 542
                    2.3.3.1.1.3.3.2.    Identité ou différence du maître convertisseur — p. 542
                       2.3.3.1.1.3.3.2.1.    Présentation des objections — p. 542
                       2.3.3.1.1.3.3.2.2.    Réponse — p. 543
           2.3.3.1.2.    Sens du texte — p. 544
              2.3.3.1.2.1.    La manière dont est advenu l’être à convertir, le furieux (khro-bo) du
              karman — p. 544
                 2.3.3.1.2.1.1.    Les questions pertinentes (dgos ched dri-ba) — p. 544
                 2.3.3.1.2.1.2.    Réponses — p. 544
                    2.3.3.1.2.1.2.1.    Origine causale — p. 544
                    2.3.3.1.2.1.2.2.    En quel fruit [cette cause] a mûri — p. 546
                       2.3.3.1.2.1.2.2.1.    Fruit de complète maturation : souffrances de Rudra
                       — p. 546
                          La manière dont [Rudra] est né en enfer — p. 546
                          Comment il a pris naissance parmi les esprits avides — p. 549
                     2.3.3.1.2.1.2.2.2.    Fruit analogue à la cause : [Rudra] a tourmenté autrui
                     — p. 551
             2.3.3.1.2.2.    Comment [cet être] a été subjugué par les convertisseurs, [divinités]
             irritées de connaissance principielle — p. 553
                 2.3.3.1.2.2.1.    Comment [le Grand Sublime Heruka (dPal chen He-ru-ka)] a vu
                 l’être à convertir — p. 553
                    2.3.3.1.2.2.1.1.    La subjugation proprement dite, expliquée en détail — p. 554
                       2.3.3.1.2.2.1.1.1.    L’esprit superbe est dominé au moyen du quadruple
                       prodige — p. 554
                       2.3.3.1.2.2.1.1.2.    L’esprit pernicieux est anéanti par les activités terribles
                       — p. 558
                          L’arrangement principal du mandala de connaissance principielle — p. 558
                               La manière dont se tient (bzhugs tshul) le [dieu] principal, le Grand Suprême [Heruka]
                               La disposition des quatre clans de l’entourage — p. 559
                               La libération proprement dite des esprits superbes de l’engeance mâle — p. 560
                               La retentissante fureur (gtums bsgrags) des athlètes-rois (gying rgyal) superbes (dregs)
                               — p. 560
                               La libération proprement dite par la « conduite manifeste » (mngon-spyod) terrible de la
                               compassion — p. 561
                               La procession des nuages de formes horribles (’jigs gzugs rngam) — p. 561
                               La libération proprement dite — p. 562
                               L’engeance femelle est réjouie par l’union (sbyor-ba) — p. 562
                               Le prodige (cho-’phrul) de la condensation (bsdu-ba) du monde — p. 562
                               La condensation du monde externe contenant — p. 563
                               La condensation des êtres sensibles contenus [dans ces mondes] — p. 562
                               Le divertissement de la grande union — p. 568
                               La procession (spros-pa) des mandala de l’entourage — p. 569
                               L’union de procession (spro-ba’i sbyor-ba) — p. 569
                               La procession des mâtrka — p. 570
                               La procession des sorcières (phra-men-ma) — p. 571
                               La procession des [divinités] huissières — p. 572
                               Les [divinités de] l’entourage dont appliquées (btab-pa) chacune en son lieu propre
                               — p. 573
                       2.3.3.1.2.2.1.1.3.    [Rudra] est pris en miséricorde et lié aux Commande-
                       -ments (bka’) — p. 573
                               L’impression ou la combustion (spar) du lieu ou la manière de percevoir le mandala
                               — p. 573
                               S’étant recueilli sur le samâdhi causal, on énonce les formules secrètes — p. 573
                               Les ablutions [imposées] aux esprits superbes reparus — p. 574
                               La monstration de la face du mandala flamboyant — p. 574
                               La manière de subjuguer simultanément les mondes vides — p. 575
                               Le serment d’allégeance prêté par les esprits superbes — p. 575
                               Quand ils ont prêté allégeance, on leur offre un siège dans le mandala — p. 575
                               Les esprits subjugués présentent des offrandes — p. 576
                               Comment ils s’engagent à respecter leur serment sous peine de mort et de grands
                               tourments — p. 576
                               Les [esprits féminins] puissants, asservis, reçoivent des ordres relatifs aux activités à
                               accomplir — p. 577
                               La consécration [conférée à ces esprits superbes] et la promulgation des comman-
                              -dements — p. 577
         2.3.3.2.    La voie, ou l’explication développée des divers aspects de la manière de
        pratiquer — p. 578
          2.3.3.2.1.    Le mandala des formules secrètes, incitation mentale (thugs-rgyud
          bskul-ba
) — p. 578
             2.3.3.2.1.1.    Généralités — p. 578
                2.3.3.2.1.1.1.    La méditation des trois samâdhi — p. 578
                2.3.3.2.1.1.2.    La production du mandala — p. 579
                2.3.3.2.1.1.3.    La production du palais — p. 579
                2.3.3.2.1.1.4.    La production des divinités — p. 579
                2.3.3.2.1.1.5.    L’invitation du mandala [aspect jñânasattva] — p. 579
                2.3.3.2.1.1.6.    Où l’on jette la fleur d’Intelligence — p. 579
                2.3.3.2.1.1.7.    Absorption (bstim-pa) — p. 579
                2.3.3.2.1.1.8.    Affermissement, incitation [à garder] le serment tantrique, et
                prise de possession (dbang du byas-pa ?) — p. 580
                2.3.3.2.1.1.9.    Offrande par les mantra — p. 580
                2.3.3.2.1.1.10.    Clarification de la visualisation — p. 580
                2.3.3.2.1.1.11.    Offrandes (libération, union, nectar et cinq qualités sensibles
                communes) — p. 580
                2.3.3.2.1.1.12.    Rites conclusifs — p. 580
             2.3.3.2.1.2.    Sens du texte — p. 581
                2.3.3.2.1.2.1.    Exposé abrégé de l’origine des mantra secrets — p. 581
                2.3.3.2.1.2.2.    Exposé développé de leur histoire — p. 582
                   2.3.3.2.1.2.2.1.    Les mantra pour produire (bskyed-pa) les divinités — p. 582
                      2.3.3.2.1.2.2.1.1.    Production des divinités principales masculine et
                      féminine — p. 582
                      2.3.3.2.1.2.2.1.2.    Mantra des huit mâtrka — p. 583
                      2.3.3.2.1.2.2.1.3.    Mantra des huit phra-men-ma — p. 584
                      2.3.3.2.1.2.2.1.4.    Mantra des quatre [divinités] huissières — p. 584
                   2.3.3.2.1.2.2.2.    Les mantra pour inviter les êtres de connaissance
                   principielle (jñânasattva) — p. 585
                   2.3.3.2.1.2.2.3.    Les mantra de supplication pour les accomplissements
                   — p. 584
                   2.3.3.2.1.2.2.4.    Les mantra pour jeter la fleur d’Intelligence — p. 584
                   2.3.3.2.1.2.2.5.    Les mantra pour offrir le gtor-ma en vue [de l’accomplis-
                   -sement] des activités — p. 586
                2.3.3.2.1.2.3.    Conclusion relative aux signes extraordinaires — p. 586
          2.3.3.2.2.    Le mandala-image, support de la visualisation — p. 588
             2.3.3.2.2.1.    Explication générale du principe (rgyu) d’où est issu le mandala
             — p. 588
             2.3.3.2.2.2.    Exposé développé de la nature du mandala — p. 588
                2.3.3.2.2.2.1.    Le mandala-fondement, ou le palais — p. 588
                   2.3.3.2.2.2.1.1.    Le mandala proprement dit — p. 588
                   2.3.3.2.2.2.1.2.    Les ornements qui le parent — p. 589
                   2.3.3.2.2.2.1.3.    Les particularités des trônes — p. 589
                2.3.3.2.2.2.2.    Le mandala-fondé, ou les divinités — p. 590
                2.3.3.2.2.2.3.    Contenance (bzhugs tshul) de la divinité principale — p. 590
                   2.3.3.2.2.2.3.1.    Complexion (sku mdog), face et bras — p. 590
                   2.3.3.2.2.2.3.2.    Bijoux (rgyan chas) et rugissements (gsung gi nga-ro) — p. 591
                   2.3.3.2.2.2.3.3.    Attributs manuels et union avec leur parèdre — p. 592
                2.3.3.2.2.2.4.    Disposition de l’entourage — p. 593
                   2.3.3.2.2.2.4.1.    Les vingt [déesses] furieuses — p. 593
                   2.3.3.2.2.2.4.2.    Les vingt-huit [déesses] puissantes — p. 595
             2.3.3.2.2.3.    L’apparition des signes prodigieux — p. 596
          2.3.3.2.3.    Comment faire offrande [à ce mandala] — p. 596
             2.3.3.2.3.1.    Cohérence — p. 596
             2.3.3.2.3.2.    Explication du sens du texte — p. 596
                2.3.3.2.3.2.1.    Explication générale des offrandes d’union et de libération
                — p. 596
                   2.3.3.2.3.2.1.1.    Offrande de la libération — p. 597
                   2.3.3.2.3.2.1.2.    Offrande de l’union — p. 598
                2.3.3.2.3.2.2.    Explication détaillée de l’offrande des qualités sensibles,
                substances sacramentelles (dam rdzas) — p. 599
                   2.3.3.2.3.2.2.1.    L’offrande du nectar (bdud-rtsi), substance sacramentelle 
                   — p. 589
                   2.3.3.2.3.2.2.2.    Offrande des qualités sensibles — p. 599
                   2.3.3.2.3.2.3.    Bienfaits de ces [offrandes], ou l’énoncé de la manière d’obtenir
                   les accomplissements — p. 600
                      2.3.3.2.3.2.3.1.    Les accomplissements ordinaires — p. 600
                      2.3.3.2.3.2.3.2.    L’accomplissement suprême — p. 600
             2.3.3.2.3.3.    Abrégé conclusif — p. 601
          2.3.3.2.4.    Les aspects du serment tantrique — p. 602
             2.3.3.2.4.1.    Cohérence — p. 602
             2.3.3.2.4.2.    Sens du texte — p. 602
                2.3.3.2.4.2.1.    Généralités — p. 602
                   2.3.3.2.4.2.1.1.    Nature des samaya qu’il convient de garder — p. 602
                      2.3.3.2.4.2.1.1.1.    Définition nominale — p. 602
                      2.3.3.2.4.2.1.1.2.    Subdivisions — p. 603
                         Subdivisions selon la nature (ngo-bo) — p. 603
                              Subdivision des diverses branches (yan-lag) — p. 618
                              Subdivisions dépassant l’imagination — p. 619
                          2.3.3.2.4.2.1.1.3.    Bienfaits — p. 619
                      2.3.3.2.4.2.1.1.4.    Inconvénients [de ne pas garder cette discipline] — p. 620
                      2.3.3.2.4.2.1.1.5.    Comment réparer [les infractions] — p. 620
                   2.3.3.2.4.2.1.2.    Distinction des samaya et des vœux — p. 622
                   2.3.3.2.4.2.1.3.    Comment combiner les trois disciplines (bslab-pa gsum) sans
                   contradiction — p. 623
                      2.3.3.2.4.2.1.3.1.    Les trois disciplines ne se contredisent pas — p. 623
                      2.3.3.2.4.2.1.3.2.    Comment les combiner — p. 626
                2.3.3.2.4.2.2.    Explication du texte — p. 627
                   2.3.3.2.4.2.2.1.    L’explication générale de la nature des grands samaya
                   — p. 627
                      2.3.3.2.4.2.2.1.1.    Comment les samaya secrets sont supérieurs aux autres
                      — p. 627
                      2.3.3.2.4.2.2.1.2.    Comment toute discipline se trouve combinée dans ces
                      samaya secrets — p. 628
                      2.3.3.2.4.2.2.1.3.    Détermination des grands samaya fondamentaux — p. 628
                         Le « meurtre » (srog gcad-pa) — p. 628
                              Le « vol » — p. 630
                              Le « mensonge » — p. 631
                              La « fornication » — p. 632
                        2.3.3.2.4.2.2.2.    Exposé détaillé de la détermination (rnam-bzhag) de la
                    conservation (bsrung) de ce qui a été accompli (bsgrub) — p. 633
                       2.3.3.2.4.2.2.2.1.    Quiddité et définition nominale — p. 633
                       2.3.3.2.4.2.2.2.2.    Avantages [de suivre cette discipline] et inconvénients
                       [de ne la point suivre] — p. 640
                       2.3.3.2.4.2.2.2.3.    Nature et subdivisions — p. 642
                       2.3.3.2.4.2.2.2.4.    Exposé développé des grands bienfaits — p. 646
                2.3.3.2.4.3.    Abrégé conclusif — p. 648
             2.3.3.2.5.    La manière d’accomplir les activités (phrin-las) prescrites par le
             serment tantrique — p. 648
                2.3.3.2.5.1.    Cohérence — p. 648
                2.3.3.2.5.2.    Explication du texte — p. 648
                   2.3.3.2.5.2.1.    Exposé général des quatre activités — p 649
                      2.3.3.2.5.2.1.1.    Activités terribles — p. 649
                         2.3.3.2.5.2.1.1.1.    Le rite de la combustion dans le feu — p. 649
                         2.3.3.2.5.2.1.1.2.    Le rite de percement par la dague magique (phur-bu)
                         — p. 649
                         2.3.3.2.5.2.1.1.3.    Le rite d’asservissement par le serment — p. 650
                      2.3.3.2.5.2.1.2.    Activités magnétisantes (dbang gi las) — p. 651
                         2.3.3.2.5.2.1.2.1.    Le rite de la combustion dans le feu — p. 651
                         2.3.3.2.5.2.1.2.2.    Le rite de percement par la dague magique — p. 652
                         2.3.3.2.5.2.1.2.3.    Le rite d’asservissement par le serment — p. 650
                      2.3.3.2.5.2.1.3.    Activités d’expansion — p. 652
                         2.3.3.2.5.2.1.3.1.    Le rite de la combustion dans le feu — p. 652
                         2.3.3.2.5.2.1.3.2.    Le rite de percement par la dague magique — p. 652
                         2.3.3.2.5.2.1.3.3.    Le rite d’asservissement par le serment — p. 653
                      2.3.3.2.5.2.1.4.    Activités paisibles — p. 654
                         2.3.3.2.5.2.1.4.1.    Le rite de la combustion dans le feu — p. 654
                         2.3.3.2.5.2.1.4.2.    Le rite de percement par la dague magique — p. 654
                         2.3.3.2.5.2.1.4.3.    Le rite d’asservissement par le serment — p. 654
                   2.3.3.2.5.2.2.    Explication détaillée des ordres [donnés aux esprits
                   assermentés] et des bienfaits des danses [qui sont prescrites] après [l’exé-
                   -cution du] rite — p. 655
                      2.3.3.2.5.2.2.1.    Les ordres donnés aux esprits assermentés — p. 655
                         2.3.3.2.5.2.2.1.1.    Comment on enjoint [aux esprits] d’accomplir leurs
                         tâches — p. 655
                         2.3.3.2.5.2.2.1.2.    L’injonction proprement dite — p. 656
                      2.3.3.2.5.2.2.2.    Les bienfaits des danses — p. 657
                         2.3.3.2.5.2.2.2.1.    Définition du sens — p. 657
                         2.3.3.2.5.2.2.2.2.    Explication développée — p. 657
                            Les danses des cinq [divinités] principales — p. 657
                                  Les danses des huit ma-mo — p. 658
                                  Les danses des huit sorcières (phra-men-ma) — p. 658
                                  Les danses des huit [déesses] puissantes (dbang-phyug-ma) — p. 658
                        2.3.3.2.5.2.3.    Les lieux [propices à] l’accomplissement des quatre activités et
                    les particularités des recueillements — p. 659
                 2.3.3.2.5.3.    Abrégé conclusif — p. 659

3.      Le fruit, ou l’énoncé des éloges des Corps et connaissances principielles — p. 660

   3.1.    Abrégé de l’éloge — p. 660
   3.2.    Exposé développé de l’éloge proprement dit — p. 660
      3.2.1.    Eloge des clans et des maîtres des clans — p. 660
         3.2.1.1.    Eloge général des cinq clans — p. 660
            3.2.1.1.1.    L’hymne à tous les mandala du clan du Corps — p. 660
            3.2.1.1.2.    L’hymne à tous les mandala du clan de la Parole — p. 661
            3.2.1.1.3.    L’hymne à tous les mandala du clan de l’Esprit — p. 661
            3.2.1.1.4.    L’hymne à tous les mandala du clan des Qualités — p. 662
            3.2.1.1.5.    L’hymne à tous les mandala du clan des activités — p. 662
         3.2.1.2.    Eloge particulier des souverains de chaque mandala — p. 663
       3.2.2.    Eloge des mandala fondements et fondés — p. 664

4.    Comment appliquer les préceptes dispensés dans le sublime tantra — p. 664

   
4.1.    Cohérence du sens — p. 664
    4.2.    Explication du texte — p. 665
       4.2.1.    Où est imparti l’enseignement selon lequel tel est le fruit de toutes les voies
       — p. 665
          4.2.1.1.    Ce dont il faut dispenser les préceptes, ou la nature du tantra — p. 665
             4.2.1.1.1.    Le fruit [ou] l’enseignement proprement dit du tantra — p. 665
             4.2.1.1.2.    Comment les autres voies reposent sur le fondement qu'est celle-ci
             — p. 666
             4.2.1.1.3.    La raison pour laquelle [cette voie] n’est pas mentionnée dans
             [certaines] énumérations [des rubriques du Dharma] — p. 667
          4.2.1.2.    La grandeur du réceptacle à qui [cet enseignement] sera imparti
           — p. 668
       4.2.2.    Où est imparti l’enseignement selon lequel tel est le plus relevé de tous les
       secrets — p. 670
          4.2.2.1.    Le sens secret proprement dit — p. 670
          4.2.2.2.    Que la grandeur des personnes qui le détiendront a été prophétisée
          — p. 671
     4.3.    Abrégé conclusif — p. 673

III. CONCLUSION — P. 675

1.    À quel tantra [plus vaste] appartient [celui qui a été expliqué ici] — p. 675

2.    Quels en sont les membres — p. 675

3.    Conclusion versifiée — p. 676

Partager cette page

Repost 0